Courir sous forte chaleur avec un porte bidon running

À moins que vous nous lisiez depuis un autre pays que la France, vous l’avez remarqué, la canicule est là, et bien installée. Chaque effort, mouvement ou déplacement nous coûte davantage et on préfère rester dans les endroits frais, immobiles que de sortir.

Mais qu’en est il de nous, les fans de running qui préparons une course. Devons nous arrêter de courir ? Si la motivation est là, les vrais sportifs ne vont pas interrompre leurs entraînements, au contraire, ce sera le meilleur moment pour eux de se renforcer dans des conditions plus rudes. Cependant, quelques conseils sont de rigueur pour ne pas s’effondrer en plein milieu de votre course ou pire risquer la déshydratation qui serait fatale. Je vais aussi tâcher dans cet article de vous démontrer l’intérêt d’acheter un porte bidon running qui est vraiment accessoire sympa.

Les conseils les plus logiques pour s’hydrater

Pourquoi utiliser un porte gourde running ?

Que ce soit avant ou pendant l’effort, il est très important de s’hydrater abondamment avec une pareille chaleur. En effet, durant une course à température normale, notre organisme perd 10% de sa capacité toutes les 10 minutes sans absorption de liquide. Et plus la chaleur extérieure est élevée plus il faut boire. Certains ne sont pas fans de courir avec une petite bouteille qui viendrait à les encombrer mais à circonstances exceptionnelles, pratique exceptionnelle.

Il existe des ceintures pour ranger vos gourdes qui sont très pratiques et très ergonomiques ou encore des sac avec poches d’eau type Camelback (perso j’adore ce système et le recommande vraiment). Boire avant l’effort est primordial, quitte à vous arrêter durant votre course pour « éliminer » une envie pressante. Ne négligez pas cette étape préparatoire.

Le porte bidon running est aussi un accessoires très intéressant, car il vous permet de pouvoir transporter avec vous une quantité d’eau non négligeable, ce qui est pratique pour toutes celles et ceux qui voudraient s’hydrater pendant leur course sans devoir faire d’arrêt. N’hésitez pas à vous renseigner davantage sur ce produit, vous ne le regretterez pas !

Ne soyez pas maso !

L’air ambiant et la température ressentie sont en deça des 30 degrés ces jours-ci durant la journée, alors ne vous rajoutez pas le handicap et la difficulté de courir au soleil ! Courir de ce temps est déjà en soi une performance en cette saison alors n’allez pas en plus exposer votre corps aux rayons du soleil, cela ne fera qu’augmenter votre chaleur corporelle et précipitera vos glucides ainsi que votre volume d’eau.

Choisissez des créneaux raisonnables dans la mesure du possible. Avec des pics de température frôlant les 40 degrés, les horaires de l’après-midi sont à éviter à tout prix.

Les matins, pour les plus motivés et courageux, avant le travail est le moment idéal. Pour info vers 6h00 du matin, il fait environ 18/19 degrés, ce qui est très raisonnable. En plus, courir avant d’aller au travail est excellent pour le reste de votre journée, vous purifiez votre corps pour la journée à venir.

L’idée que courir le matin impacte vos performances professionnelles est fausse, bien au contraire, elle libère votre esprit. Attention, ne pas vouloir courir à jeun si vous ne l’avez jamais fais avant ces fortes chaleurs, ça surprend et ça serait bête de vous mettre en situation de malaise.

Équipez-vous en conséquence !

Durant les soldes vous avez acheté un superbe haut noir, collant et gainant et il vous tarde de mesurer l’impact sur votre performance en course ? Et bien, attendez ! Actuellement, misez sur les vêtements « respirants » et amples (comme la maillot ci-contre de la marque Skins).

Les couleurs claires sont bien sûr préférables pour ne pas emmagasiner la chaleur extérieure. Chaussettes basses et fines de rigueur. Trop souvent délaissé, le choix des chaussettes est primordial pour une course. Vos pieds chauffent durant la course, et si vos chaussettes n’évacuent pas cette chaleur alors cela devient un vrai handicap.

Qui dit chaleur non évacuée dit transpiration et risque d’échauffement voire d’ampoules, la hantise des joggeurs. La casquette, je n’en suis pas fan mais je dois m’y faire, elle est efficace pour la chaleur. Oubliez les casquettes tendances à l’américaine, optez pour des casquettes « respirantes » elles aussi, qui évitent l’étuve sur le dessus de votre crâne ;).

Ou faites comme Nicolas lors de son dernier marathon et portez une casquette carrément stylée avec visière.

Un peu plus poussé :

L’échauffement

Celui-ci est une étape souvent négligée par les runneurs. En effet, partir directement sur une allure de travail est une erreur et est contre productif sur la durée. Donc, oui l’échauffement est très important. Actuellement, il peut être écourté.

L’échauffement sert à faire monter les muscles et le corps en température pour être par la suite plus performant durant la session d’entrainement. Mais avec une température extérieure plus élevée, la température corporelle part de moins bas et donc la durée de l’échauffement peut être légèrement diminué, ce qui vous permettra d’écourter votre sortie sensiblement.

Évitez les séances de travail spécifiques pour le moment. Dans tous les plans d’entrainement il y a une part non négligeable de sorties spécifiques type « séance au seuil » ou séance de fractionnés, quel qu’en soit le type. Avec ces vagues de chaleur, essayez de les repousser, d’intercaler des séances plus longues mais moins violentes pour l’organisme quitte à en faire davantage à la fin de la période caniculaire.

Courez progressivement, à une allure moyenne pour maintenir la forme mais n’essayez pas de surperformer en ce moment. Votre santé est en jeu et en plus vous risqueriez de ne pas être aussi performant qu’à votre habitude, ce qui mentalement on le sait, impact fort les coureurs.

« Rentrez dans le bain » !

Au sens propre, n’hésitez pas à prendre une douche tiède avant de partir pour faire descendre un peu votre température corporelle et hydrater les pores de votre peau. En effet, la douche tiède, non pas froide, est une très bonne façon de préparer le terrain et partir sur une base saine une fois les baskets chaussées. C’est optionnel mais je vous assure que ça fait du bien, on a l’impression de partir avec plus d’énergie. Bien évidemment ce conseil est facultatif pour ceux courant à 6h00 du matin quoi que, ça réveille pas mal et permet d’émerger plus vite.

La phase de récupération

Vous dégoulinez, 45 minutes de footing et les gouttes de sueurs perlent sur l’ensemble de votre corps. Mettez vous à l’ombre et redescendez tranquillement en température, ça n’est pas actuellement que vous allez attrapez un coup de froid.

Buvez tranquillement, rien ne sert de vider votre bouteille d’eau en trois gorgés, bien au contraire, laissez le temps à l’eau de se répartir dans votre organisme et agir sur la température corporelle et les muscles. La douche, si votre point d’arrivée est votre maison, vous attendez avant de la prendre, une bonne quinzaine de minutes au moins. La redescente doit être progressive, même si vous avez l’impression que vous êtes une flaque, patientez quelques minutes de plus.

Enfin, pour ceux courant avec montre et cardiofréquencemètre

Il faut surveiller votre rythme cardiaque. La chaleur a des effets sur notre organisme, le travail d’hydratation des muscles est « gourmand » en énergie et notre pompe qu’est la cœur est sollicité de manière plus intense. Si vous le voyez sur votre montre, n’hésitez pas à ralentir, voire vous arrêter quelques minutes pour ne pas pousser trop fort.

Ceux n’ayant pas de montre cardio, écoutez votre corps. Si la sudation de votre corps s’arrête, que vous avez la peau sèche, que votre tête tourne et que vous commencez à voir des « étoiles » arrêtez vous immédiatement et marchez !

C’est tout à votre honneur de courir de ce temps mais rien ne sert de risquer sa santé pour se dépasser, la canicule ne va pas durer 2 mois donc, on lève le pied sur la performance pour le moment ! Amis coureurs, si vous avez d’autres conseils à nous faire partager, n’hésitez pas, tout est bon à prendre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *